Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Oiseaux

LES OISEAUX À BEC CROCHU

Cette catégorie d’oiseaux regroupe les perruches et perroquets.

Nous vous recommandons de vous référer aux dépliants d’information pour plus de détails dans notre section documents pdf.

Suis-je un bon candidat pour prendre soin d’un Bec crochu pendant de nombreuses années?

C’est une question que vous devriez sérieusement vous poser! Les perruches et perroquets ont une longévité variant de 13 ans à 80 ans en captivité!  Cela devient une grosse responsabilité, sachant également que psychologiquement, ils sont sensibles et influençables.

L’attirance vers les perroquets ne date pas d’hier, mais comme ils demandent beaucoup de temps, d’éducation, de stimulation mentale et d’adaptation pour les adoptants, il est important de bien évaluer plusieurs points avant de choisir d’adopter un perroquet!  Nous visons que chaque adoption en soit une heureuse et pour toute la durée de vie de votre oiseau!  Voici donc les 4 critères importants à considérer lors de la sélection d’une espèce aviaire :

  1. Budget : évaluez le budget pour l’adoption et le départ, mais également pour les soins vétérinaires, le maintien de l’activité stimulante pour l’oiseau, les jouets, l’alimentation variée, les accessoires et la pension pendant vos vacances.
  2. Goûts : votre attirance vers l’espèce et l’intérêt porté à cette espèce.
  3. Personnalité : votre personnalité versus celle de l’oiseau, est-ce un bon « match » ou cet oiseau vous impression et vous attire, mais vous n’avez pas l’expérience ni la capacité de le « gérer »?
  4. Disponibilité : combien de temps avez-vous à offrir à l’oiseau? Il faut évaluer le temps nécessaire pour l’entretien, mais aussi pour la stimulation mentale et la manipulation requise.

Autres RÉFLEXIONS essentielles lors de la sélection de votre Psittacidé (souvent référé en tant que perroquet) :

  1. Tolérance : quel est votre niveau de tolérance au bruit? La majorité des oiseaux SONT bruyants.  Ce point est hyper important pour éviter l’abandon de l’animal.  Évaluez également votre voisinage pour éviter des plaintes, car les perroquets ont des périodes actives de cris (comportement naturel) le matin et au début de la soirée et peuvent également crier à répétition pour faire des appels à cause de l’ennui ou par besoin de contact avec son groupe.
  2. Sachez qu’avoir un oiseau comporte un défi plus grand qu’un autre type d’animal. Les comportements des perroquets sont plus complexes que ceux de la famille des perruches par exemple.
  3. C’est une grande responsabilité que d’intégrer et adopter dans notre vie un petit ou gros perroquet, car cela a un impact psychologique pour l’oiseau et sa relation avec vous peut laisser des traces pour TOUTE sa vie. Avoir un perroquet à la maison demande patience et dévouement et plus de temps et de soins que la majorité des animaux de compagnie.
  4. Les perroquets ont besoin d’exercice et d’une alimentation variée pour garder la forme à long terme.
  5. Analysez votre logement, l’espace disponible, les conditions de vie que vous pourrez offrir à l’oiseau. Il faut penser à l’endroit où placer la cage de jour versus la cage de nuit, ainsi que les espaces de jeux.  Les perroquets aiment l’action, la clarté, voir à l’extérieur, mais nécessitent un endroit plus calme pour les périodes de repos.

Voici donc les besoins des oiseaux les plus populaires.

L’espace recommandé pour ces oiseaux est une cage offrant du grillage horizontal pour l’escalade sur deux côtés au moins. Leur mobilité étant grande, ils doivent pouvoir grimper. Il est nécessaire que la cage offre de l’espace pour suspendre des jouets, car ils sont très joueurs et méticuleux. C’est bien important de s’en tenir aux cages rectangulaires ou carrées à toit grillagé seulement, avec une base munie d’un tiroir. Si votre oiseau s’avère à être un destructeur de papier, une grille est de mise. Le grillage de la cage doit être peint de revêtement sans plomb ou zinc, ce type de cage est disponible maintenant selon les standards.

Pour ce qui est des jouets, ils peuvent être munis de clochettes pour attirer leur attention, pièces de cuir pour user leur bec, sisal, bois, coton, attachés sécuritairement avec une attache qui se ferme bien.

Il y a plusieurs manières de couvrir le fond de la cage. Tout d’abord, vous avez la possibilité d’utiliser de la litière de papier recyclé, de la rafle de maïs, du papier à mains, des journaux (Attention! ils sont tachant mais non-toxiques, tant que vous n’utilisez pas de papiers glacés de couleur.

Les perchoirs devront être de formes, textures et diamètres variés. L’érable et le pommier cultivés sont de bonnes sources où s’approvisionner en branches. L’écorce ne doit pas être retirée. Par contre, il faut bien brosser la branche à l’eau chaude mêlée avec de l’eau de javel diluée. Un rinçage et séchage au four à 250 F pendant 30 minutes complètera la préparation. La texture rugueuse du bois permettra également un massage du pied et l’usure naturelle des griffes. Les perchoirs de formes différentes permettent de faire travailler tous les muscles et tendons. Les perchoirs de coton sont plus confortables, et s’ils sont disposés dans la partie supérieure de la cage, ils resteront propres plus longtemps et seront utiles pour le repos des pattes de vos oiseaux.

Un bain du format convenable à la grosseur de l’oiseau s’adaptera aussi à la grandeur de la porte. Sinon, un arrosage délicat à l’eau tiède avec un vaporisateur réglable serait un bon moyen de garder un plumage propre et sans poussière.