Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Mandy notre Cacatoès Rosalbin

L’HISTOIRE DE MANDY, NOTRE MASCOTTE, CACATOES ROSALBIN

Mandy est issu d’un élevage canadien. Il a été nourri à la main, comme nous le faisons avec nos bébés, afin de devenir un bon oiseau de compagnie. Lorsque nous l’avons adopté pour l’animalerie, nous voulions un oiseau rare et attachant comme mascotte, en prévision de l’ouverture de notre plus grande animalerie. Il est arrivé dans la famille Côté alors que nous travaillions sur le bâtiment et les installations de ce qui deviendrait La Grande Ménagerie. Il a donc connu le tout début de notre nouvelle aventure fin 1998 et il a rapidement été apprécié, tant par nos équipiers, que par notre clientèle.

Lorsque Mandy est arrivé chez-nous, nous avons reçu un certificat de testage d’ADN qui nous mentionnait que c’était une femelle. Nous l’avons donc appelé Mandy. Mais, comme les erreurs en laboratoire peuvent arriver, quelques années plus tard, par suite de l’évaluation de son physique et de ses comportements, nous avons décidé de refaire un test d’ADN qui a confirmé nos doutes, c’était un mâle finalement! Il avait aussi déjà un orteil de déformé, ce qui ne l’aidait pas avec son agilité.

Vous savez comment « Man«  aime jaser, chanter, danser et obtenir une tonne d’attention. Saviez-vous cependant que c’est un oiseau paresseux? Il a toujours préféré parler plutôt que bouger donc il a fait de l’embonpoint jusqu’à développer un lipome graisseux! Lipome que nous avons dû faire enlever chirurgicalement en 2010. Nous l’avons ensuite suivi de près pour tenter de le motiver à manger des aliments moins gras et à faire plus d’exercices de vol mais ses pattes lui compliquent toujours l’atterrissage! Et Mandy fait son difficile. Pas trop marcher, pas trop bouger et bien sûr, continuer de manger son millet s’il vous plait, ah oui! Et n’oubliez pas ma salade étagée contenant mes aliments frais préférés!

Depuis quelques années il a malheureusement démontré de nouveaux problèmes de santé. Il perdait l’équilibre, avait de la difficulté à respirer et encore plus de difficulté avec ses pattes (faiblesse) et donc il s’écrasait sur son perchoir pour ne pas tomber. Nous avons consulté un premier vétérinaire aviaire, fait plusieurs prélèvements et tests de maladies sans réussir à trouver le problème avec exactitude. Nous avons ensuite traité avec une médication antibiotique générale mais les problèmes persistaient. Mandy nous inquiétait grandement, d’autant plus que nous avions remarqué une nouvelle masse dans le bas de son abdomen. Finalement, nous avons décidé de consulter un vétérinaire aviaire de Laval qui a rapidement diagnostiqué son problème de santé puisque son oiseau à lui démontrait les mêmes symptômes.

Mandy souffre d’athérosclérose, une maladie caractérisée par des artères qui se durcissent et se resserrent, causant ainsi un ralentissement de la circulation sanguine, ce qui fait que les membres ont plus de difficultés et raidissent, les poumons et les organes reçoivent moins d’oxygène.  Tout cela causait les symptômes que nous observions : étourdissements, déséquilibre, faiblesse, difficultés respiratoires. L’athérosclérose ne se guérit pas mais peut se contrôler à l’aide de médications qui ont pour fonction de diminuer le durcissement des artères. Cependant, tôt ou tard, la maladie affectera le cœur et le reste de ses membres.

Donc, Mandy doit prendre deux médicaments liquides, deux fois par jour, pour aider à contrôler sa condition. Le problème c’est que ça goûte mauvais et donc il ne le prend pas par lui-même et il se bat contre nous en gaspillant beaucoup, bien que l’on tente de rendre l’exercice le plus positif possible. Nous devons prendre une trentaine de minutes, matin et soir, pour le faire jouer, passant d’une seringue de purée à celle de la médication, dans l’objectif de lui faire prendre le tout sans recourir à la contention (pas l’idéal quand c’est fait deux fois par jour).

Nous avons également débuté des exercices de désensibilisation à la seringue afin de faciliter la prise des médicaments. On doit donc faire beaucoup de simagrées, de folies ainsi qu’être rusés pour réussir à lui faire prendre. Parfois il le crache ou se secoue, donc il ne prend pas toujours la dose normale, ce qui fait ressortir les symptômes de fatigue et de déséquilibre. Voilà pourquoi nous devons passer du bac de dodo à la cage ou au parc et le rentrer ensuite pour la sieste, car il se fatigue très rapidement.

Dès que sa condition physique le permettra (poids et stabilité de son athérosclérose), Mandy devra avoir une chirurgie pour retirer la nouvelle masse (cause et statut inconnus) car elle est très près du cloaque, ce qui pourrait causer une incapacité de la retirer sans briser les muscles essentiels au bon fonctionnement cloacal. Plus rapidement il passera en chirurgie, mieux ce sera pour la condition de la masse. En revanche, la chirurgie (avec anesthésie générale) comporte des risques énormes qu’il ne se réveille pas par suite de la procédure chirurgicale.

Malgré les gros défis et les coûts financiers élevés, nous l’aimons d’amour depuis plus de 25 ans et nous ferons tout pour le garder en santé, le plus longtemps possible.

Lorsque vous viendrez le voir à sa cage ou au parc, parlez-lui en vous éloignant de son perchoir afin de l’encourager à bouger et à se déplacer. Il fera ainsi un peu plus d’exercice, ce qui est bon pour son cœur et sa condition physique!