Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Chats

Chats

Les chats dans nos vies

Le chat a souvent été considéré comme le plus sauvage des animaux de compagnie.  L’espèce, dans son histoire avec l’homme, montre un long parcours côte à côte.  Ce n’est qu’à partir du 19e siècle que l’homme « domestique » le chat et « créer » des races distinctes dans des conditions fixées par l’homme.

Généralement parlant, les chats gèrent eux-mêmes leur relation avec nous, puisque c’est le seul animal de compagnie qui n’est pas officiellement domestiqué. Oui, le chat a choisi de vivre avec l’humain, ce n’est pas l’humain qui l’a attiré ou obligé à se domestiqué. Ses besoins et intérêts sont donc différents de ceux des autres animaux de compagnie. C’est une des raisons que la pensée populaire croit que les chats n’ont besoin que de peu pour être heureux.

Selon plusieurs études scientifiques ou moins scientifiques, avoir un chat serait bon pour votre moral et pour votre santé, tant physique que psychique.  À quel point nécessitions-nous des études pour le savoir ?  Les gens qui aiment les chats vous répondrons qu’on n’a qu’à flatter un chat ou lui faire un câlin et nous saurons aussitôt que c’est bon pour le moral à tout le moins !

En fait, selon les études, c’est là où on veut entendre les faits, les chats aideraient à diminuer l’anxiété et la tension artérielle, ce qui serait d’emblé excellent pour la santé du cœur (physiquement, mais aussi pour notre cœur à la recherche d’amour !).  Voici quelques autres faits intéressants en lien avec la vie partagée avec des chats :

  • De plus en plus de gens vivent seuls, mais accompagnés d’un chat, leur stabilité émotionnelle est améliorée et bénéfique pour eux.
  • Les chats aident à réduire le stress au lieu de l’augmenter par la tâche ajoutée d’un animal de compagnie, car les chats ne nécessitent pas de lourdes responsabilités.
  • Les chats améliorent l’équilibre mental et aident à garder les idées positives.
  • Il est aussi prouvé que les propriétaires de chats vivent plus longtemps que ceux qui n’en ont pas.

Avouons qu’avoir un chat n’est pas si compliqué, principalement parce que c’est un animal « naturellement » propre et qui s’occupe souvent l’esprit par lui-même.  Tous les autres animaux de compagnie nécessitent un peu plus d’attention de la part de l’adoptant pour la propreté et la stimulation.  Par contre, les chats apprécient quand leur côté psychologique est plus stimulé par les humains vivants avec lui !

Lorsqu’on prend le temps d’en apprendre un peu plus sur les félins vivants dans nos maisons ou autour de nos maisons, nous réalisons qu’ils se sont intégrés de leur plein gré et sans nécessairement abandonner toute leur nature « sauvage ».  Ils ont besoin de chasser, de démontrer leur « territoire », d’être stimulé, de défendre leurs biens et ils peuvent changer d’attitude en une fraction de seconde !  Afin de les comprendre mieux, nous recommandons aux adoptants de petits félins, de découvrir ce qui l’allume le plus et ce qui le rend heureux et actif.  Car un félin passe beaucoup de temps à dormir, mais lorsqu’il est éveillé, il est extrêmement actif et allumé, à moins de vivre dans un environnement qui ne le stimule pas ou plus.  La chasse est essentielle dans son comportement inné.  Si le chat est amplement nourri dans un bol simple, il mangera, mais sans satisfaire son instinct de chasseur.  S’il est nourri de façon à le faire travailler mentalement pour obtenir sa nourriture, cela le stimulera plus.  De plus, nous recommandons que les chats aient un temps de jeu de chasse à TOUS les jours !  Est-ce un type oiseau, petit rongeur ou insecte ?  Stimulez votre chat avec des agaces-chats selon ses attirances et variez !  Les jouets de bataille sont également excellents pour dépenser de l’énergie et répondre à son besoin de combattre avec un autre chat.  Car les chats sont particuliers dans leurs relations avec leurs congénères, ils se respectent à certains moments, mais chacun doit respecter leurs endroits identifiés à eux et certaines fois, ils se battront.  Idéalement, utilisez l’herbe à chat et les jouets de bataille pour déplacer le comportement du chat vers le jouet au lieu du copain de logement !

Une autre raison pourquoi les chats ne sont pas trop compliqués et choisit comme animal de compagnie : la facilité qu’ils ont à s’adapter à tous les types d’espaces et de régions !  Il y a maintenant, au 21e siècle, des chats Silvestris Cactus PARTOUT dans le monde.  Même sur des îles quasi désertes.  Bien sûr introduits par l’homme lors de leurs découvertes du monde à bord de bateaux, les chats se sont adaptés et ont pris d’assaut toutes les régions dans le monde.  Ils sont même devenus les plus grands prédateurs dans certaines régions, éliminant ainsi les petits animaux endémiques aux régions où les chats ont été introduits.  Si nous en revenons à leur adaptation avec les humains dans leurs maisons, le fait que leur énergie et leur agilité féline leur permet de bouger même dans des petits espaces et de produire des jeux, des activités à partir de peu d’éléments.  Les chats sont curieux et ils se mettent parfois dans des situations plus rocambolesques que les autres.

Certains chats vont jusqu’à choisir un membre de la famille préféré et s’y attacher tellement qu’ils peuvent en être possessifs.  Occasionnellement, cela cause des difficultés et de l’agressivité chez le félin.  Il faut bien revoir alors les agissements de votre chat et trouver l’élément déclencheur qui apporte l’excès d’agressivité.  Dans ces cas, il est recommandé d’utiliser un diffuseur de phéromones de bien-être (Feliway), afin de calmer le chat et lui « envoyer » des messages de bonheur.  Si cela n’améliore pas suffisamment la situation, un comportementaliste félin sera tout indiqué.

Généralement, les chats ne causent pas trop de difficulté du côté de la propreté, par contre, nous entendons de plus en plus de gens mentionnant que leur chat fait ses besoins à l’extérieur de la litière ou dans des endroits incongrus.  Lorsqu’on adopte un chaton, l’entrainement à la propreté est généralement très facile puisque c’est la maman à la base qui montre aux chatons le type d’endroit idéal pour les besoins physiologiques.  S’agit de lui fournir une litière d’une bonne grandeur, dans un endroit pas trop retiré et de la garder bien propre et le tour est joué !  En fait, pas toujours, car il est conseillé, pour éviter des débuts de problèmes de propreté, de toujours offrir une litière d’extra.  Et si la maison est immense et a des paliers multiples et vastes, il faut penser à améliorer l’accès à la toilette du chat.  Comme vous, il n’a pas toujours le goût de piquer une « petite course » pour se rendre à la toilette du sous-sol s’il est au 2! Dans la situation que vous avez deux chats, vous devriez avoir au minimum deux litières, une pour chaque chat ou pour ne pas aller dans la même que le copain, en plus d’une troisième en extra.  Cela réduit considérablement les problèmes de besoins à l’extérieur de l’endroit approprié.

Leur énergie et leur agilité féline leur permet de bouger même dans des petits espaces et de produire des jeux et activités à partir de peu d’éléments.