York Chocolat

Le York Chocolat est une race naturelle de chats errants. Le premier chaton, « Brownie », est né en 1983 à Grafton, New York, et tous les York Chocolats sont ses descendants.

Le premier de couleur lavende est apparu aux environs de 1990. Les mâles matures pèseront entre 10 et 16 livres. La robe est douce et soyeuse et demande très peu d’entretien. Il y a très peu de perte de poils.

Cette race est intelligente de même qu’énergétique et enjouée avec une personnalité très sociable.

Turc Angora

Le Turc Angora est une race féline naturelle qui prospéra durant des siècles dans son pays natal. Il est arrivé en Europe et en Amérique du Nord par l’entremise de marins et a par la suite été hybridé avec les chats des régions locales. Au début du 20ième siècle, le gouvernement turc a établi un programme d’élevage au Zoo d’Ankara pour préserver ces chats Angoras blancs. Durant les années 50 et 60, les premiers chats furent exportés en Amérique du Nord, en Suède et en Grande-Bretagne pour fonder la race du Turc Angora.

Le Turc Angora est un chat de grosseur moyenne, avec un corps gracieux et fin, un long cou svelte et une queue qui se termine en plumet. La tête est de forme triangulaire avec de grands yeux légèrement inclinés, un nez moyennement long et de hautes oreilles pointues. La robe est fine et soyeuse sans sous-poil laineux donc elle exige des soins modérés. La longue queue pleine est souvent portée vers le haut ou sur le dos en touchant à la tête.

Cette race est plutôt athlétique au jeu. Le Turc Angora est d’humeur douce et préfère vivre et se faire gâter par un seul propriétaire. Ils sont des compagnons très élégants et gracieux.

Tonkinois

Le Tonkinois est un indigène de la Birmanie et la Thailande et est génétiquement semblable aux Siamois chocolats d’il y a environ 80 ans. Cet hybride du Siamois et du Burmese est la première race féline d’origine canadienne.

Le Tonkinois est un chat de grosseur moyenne dont la taille est intermédiaire entre un long corps svelte et un corps court et cobby. Il doit être bien musclé, solide et d’un poids surprenant pour sa taille. La tête est moyennement courte montrant des contours courbés, avec un léger arrêt au museau et au nez. Les yeux en forme d’amande brillent comme des bijoux avec leurs couleurs variant de l’aqua au bleu-vert. Nous retrouvons la robe, courte et lustrée, dans trois motifs: Sépia – couleur presque uniforme sur tout le corps; Vision – le corps est plus pâle que la coloration aux pointes; et le Pointé. Ces trois motifs comprennent les couleurs suivantes: Naturel, Champagne, Miel, Bleu, Platine et Faon.

Sans extrême, le Tonkinois dispose d’un caractère « accrocheur » qui séduit immanquablement tous ceux qui l’approchent. Plus conciliant que le Siamois, il est aussi plus vif que le Burmese. Intelligent et proche de son maître, il est réputé pour sa fidélité. Ses yeux doux et son regard aigue-marine quittent rarement celui qu’il aime, sauf pour se livrer aux jeux qu’il préfère! C’est un chat curieux et actif qui aime l’espace pour se dépenser physiquement. C’est pourquoi il apprécie grandement l’existence d’une terrasse ou d’un jardin où il peut s’en donner à coeur joie. Plutôt du genre bout-en-train, il a de l’énergie à revendre et surprend sans cesse par ses drôleries. Véritable clown dans l’âme, il ne s’arrête que pour s’endormir, épuisé, dans les bras d’un membre de la famille. On peut lui donner toute l’affection et toute l’attention qu’il demande, car il s’intègre facilement à son environnement familial.

Sphynx

L’origine du Sphynx est un peu incertaine mais il est en existence depuis au moins un siècle où l’on retrouve des rapports de chats nus au Mexique, en France et au Canada. La plupart des Sphynx d’aujourd’hui sont des descendants d’une portée née d’un chat domestique à Toronto, Cananda, vers 1960.

Le Sphynx est un chat musclé et solide avec une large poitrine, un cou svelte et le corps en forme de poire. Il n’est pas complètement nu. La peau doit avoir la texture d’une peau de chamois et peut être recouverte d’un très court duvert. Les oreilles, le museau, la queue et les pieds peuvent être recouverts d’un poil court, doux et un peu hérissé. La peau des chatons est très plissée et les adultes doivent avoir autant de plis que possible, particulièrement sur la tete. Ces plis lui fourniront un isolement contre les éléments. Dû à l’absence de poils, le Sphynx est très chaud au toucher. Bien que ces chats n’ont pas de fourrure qui doit être brossée, ils sécrètent un huile de leur peau et exigent donc régulièrement un bain. Le Sphynx est non-allergène donc les personnes qui ont des allergies au poil de chat peuvent habituellement tolérer cette race.

Le Sphynx aime la compagnie d’humains et est très affectueux. Il est très intelligent, espiègle, câlin, et on le décrit souvent comme étant « une partie chien, une partie enfant, une partie singe et une partie chat ».

Somali

Le Somali est une mutation de l’Abyssin à poil long. Depuis plusieurs années des chatons à poil long apparaîssent dans des portées d’Abyssins mais ce n’est que durant les années 60 que plusieurs éleveurs ont décidé de développer ces chats comme une race séparée et la nomma le Somali.

Le Somali est un chat aux proportions moyennes avec un bon développement musculaire. Sa tête triangulaire aux contours arrondis est bien encadrée par de grandes oreilles touffues; il y a des traits foncés comme des marques de crayon au dessus de ses yeux verts ou ors. La robe du Somali a le même piquetage que l’Abyssin mais elle est plus soyeuse, douce et longue. Au lieu de deux ou trois bandes de picots par poil, il y en a environ de 10 à 12 et la coloration est plus profonde et riche. La queue est en panache et ressemble à une queue de renard.

Outre sa beauté exceptionnelle, le Somali est joueur, vigoureux et très intéressé par tout ce qui l’entoure; quel que soit l’endroit où il se trouve, rien ne lui échappe. Comme l’Abyssin, il est doux et affectueux tout en étant pétillant de malice. Extrêmement vif et intelligent, il semble avoir gardé une âme de chaton. Il suffit d’un rien pour le provoquer au jeu! Ce chat d’apparence sauvage est en réalité tout à fait domestiqué même s’il se montre parfois méfiant. D’une vivacité sans égal, il fait preuve de ruse pour attraper ses proies. Il vit volontiers à l’intérieur, mais il lui faut absolument disposer d’une liberté totale. Il évolue en douceur et ne prend jamais le risque de renverser un vase sur son passage.

Pages:  12345...»