La Grande Ménagerie promouvoit le bien-être animal à tous les niveaux!

Témoignage 

Sara Côté, co-propriétaire de La Grande Ménagerie a été une de nos premières participantes à se lancer dans notre programme des Meilleures pratiques de gestion pour animaleries. Quelques mois ont passé depuis et elle voulait partager avec les gens son expérience et pourquoi elle a participé à ce programme. – PIJAC CANADA

« Depuis maintenant 40 ans, à La Grande Ménagerie, nous nous faisons un devoir d’offrir aux animaux sous notre garde les meilleures installations et soins possibles pour respecter leur origine naturelle et leurs besoins physiologiques et psychologiques. Mon nom est Sara Côté, je suis copropriétaire et directrice générale de l’animalerie, je représente la deuxième génération.  Mes parents m’ont enseigné et transmis la passion et le désir de toujours mieux connaître et comprendre les animaux de compagnie, afin de leurs offrir un environnement respectueux de leurs besoins, en ayant des standards élevés au niveau de nos installations et de nos protocoles de soins.

Ainsi donc, lorsque Pijac Canada m’a offert de participer à l’élaboration et à la révision des MPG en animalerie, ce fût avec joie que je m’y consacrai et y apportai mon expertise.  Je suis heureuse de faire partie des pionniers de ce programme et toute mon équipe est fière de notre distinction.

toutes les animaleries du québec

J’encourage toutes les animaleries qui mettent au cœur de leurs préoccupations la qualité des soins qu’ils offrent aux animaux, d’adhérer à ce programme.  Grâce à cela, l’animalerie pourra se démarquer et faire connaître à la population son intérêt sincère et son engagement pour le bien-être animal.

Le programme des Meilleures Pratiques de Gestion est offert sur une base volontaire à tous les membres de Pijac et la formation est simple, car elle peut se faire directement en ligne.  Le programme explique des normes élaborées clairements pour assurer un minimum de qualité dans les soins et instruire ceux qui ont la responsabilité du commerce.  Les pratiques recommandées offrent des critères de soins de la plus haute qualité et l’animalerie qui y adhère promet ainsi les hauts standards reconnus par l’association Pijac Canada.

En parcourant le document, cela nous permet d’auto-évaluer les protocoles et les fonctionnements déjà établis dans nos lieux.  Le programme permet également de se distinguer et d’habituer la clientèle, les consommateurs, à la prise de conscience que certaines animaleries offrent des meilleurs engagements de soins et de gestion dans leur commerce.

standards de soins aux animaux

Depuis de nombreuses années, j’espérais que les standards de soins et de gestion des animaux en animalerie s’amélioreraient et deviendraient normalisés, afin d’assurer à ces derniers tout le nécessaire dont ils ont besoin et ce, dès leur séjour en animalerie.  Ma famille et moi-même avons toujours été convaincus que cela démontre clairement aux consommateurs les besoins essentiels de l’animal et que, si en premier, l’animalerie les offre elle-même, les consommateurs sont encouragés à en faire autant.

Le bien-être animal est l’affaire de tous, plus nous améliorons les soins et la vie des animaux autour de nous, mieux la communauté et la cause animale s’en portera.  En tant que propriétaire d’animalerie, VOUS pouvez faire une différence auprès de vos équipiers, clients et bien-sûr de tous les animaux qui entrent en vos lieux. »

Merci à Sara d’avoir partagé son expérience. Le programme des Meilleures pratiques de gestion a été développé pour aider les animaleries dans leurs opérations journalières et d’éduquer les consommateurs et ainsi ouvrir la porte pour d’importantes conversations. Pour plus d’informations sur ce programme, lire le communiqué de presse de Pijac Canada en suite à cet article, visitez la page d’info sur notre site Internet ou envoyez un courriel à Jacynthe Lacroix à programs@pijaccanada.com.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

Nouveau programme de reconnaissance pour les animaleries canadiennes

En conception depuis plus de 3 ans, PIJAC Canada est fier de lancer le Programme des meilleures pratiques de gestion pour animaleries (MPG). Le premier programme dans son genre au Canada.

Ce programme a été conçu afin d’offrir un soutien aux animaleries dans leurs opérations de tous les jours et d’éduquer les consommateurs au sujet des pratiques de soin ouvrant ainsi la porte à d’importantes conversations. Les entreprises qui choisissent de participer au MPG l’utilisent comme guide et comme outil afin de démontrer à la communauté les soins offerts et leur dévouement aux techniques adéquates d’élevage.

différencier les animaleries

Le programme est un moyen de différencier les mauvais opérateurs des meilleurs. Les animaleries qui priorisent la santé des animaux sous leur responsabilité, trouvent important de fournir de l’information adéquate à leurs employés et leurs clients et veulent offrir la meilleure expérience possible.

L’ensemble des gens veulent voir de la transparence, spécialement concernant la façon dont les animaux sont traités. Les entreprises d’animaux de compagnie responsables suivent ces normes sur une base quotidienne dans leurs opérations. Si un membre du public a une question, il peut également demander les normes suivies par l’entreprise participante et PIJAC Canada. La responsabilité revient aux opérateurs puisque ce sont eux qui attestent suivre le MPG. Advenant toute préoccupation sérieuse concernant le bien-être d’animaux dans un contexte commercial, celles-ci sont traitées par les autorités respectives de la région comme la SPCA ou les services d’application de la loi municipaux.

Un programme bien étudié

Conçu avec les commentaires et suggestions d’autres organismes internationaux pour les animaux de compagnie et la communauté des vétérinaires, le programme a été en période d’essai avec les détaillants au cours des derniers mois. « Nous sommes reconnaissants pour les commentaires de tout le monde et voyons ceci comme un projet en évolution perpétuelle » dit Louis McCann, PDG de PIJAC Canada, « le rôle de l’association a toujours été un rôle de guide et non celui d’appliquer un règlement et c’est pourquoi ce programme est sur une base volontaire. C’est notre objectif que ce programme se retrouve un jour dans la loi. Nous croyons que d’offrir ce programme est la prochaine étape logique pour le soin des animaux de compagnie du Canada. »